Escale gourmande sur le Vieux-Port de Marseille

Escale gourmande sur le Vieux-Port de Marseille

Les Grandes Halles du Vieux-Port, à Marseille.

Vaste place piétonne de l’hypercentre phocéen, le cours d’Estienne-d’Orves avait un peu perdu de sa superbe au fil des années, les connaisseurs préférant fréquenter les bars et restaurants de la rue Sainte, toute proche, qui monte vers l’abbaye Saint-Victor. Mais trois « minots » marseillais, comme ils se surnomment, ont eu l’idée de halles gourmandes où faire frétiller les papilles, en lieu et place de l’ancien Buffalo Grill, déserté depuis six ans. « Marseille n’avait pas de marché couvert, à part peut-être celui des Arnavaux, sorte de Rungis local, souligne Julien Fabre. Pour nos halles idéales, on a appelé des artisans qu’on adore et on a composé une offre avec des délices issus de toute la Méditerranée. »

Sur 2 000 mètres carrés, douze échoppes proposent depuis cet été une restauration au comptoir ou sur la grande terrasse extérieure. La décoratrice Olympe Zographos, inspirée par le pilon traditionnel de la cuisine méditerranéenne, a paré le lieu de pierre de Sardaigne et de boiseries d’olivier ou de chêne. Dès le matin, on peut avaler un expresso au Bar central, puis déjeuner d’houmous, de taboulé ou d’une assiette de shawarma à La Vallée du Liban, qui officie également sur la corniche Kennedy. La Serre, végétarien gourmand, déploie focaccias, pesto de tomates séchées, ricotta au basilic… La pizzeria 500 Degrés a beaucoup de succès avec son énorme four à facettes fabriqué à Naples. Les Grandes Halles offrent aussi tapas, rôtisserie, trattoria italienne, bar à vins… « On a même un écailler, se félicite l’entrepreneur. Il ouvre des huîtres de Camargue ou de l’étang de Thau. On peut aussi commander des oursins ou des couteaux en persillade. »

Et si les saveurs des Grandes Halles donnent envie de cuisiner chez soi, il suffit désormais de traverser la rue Euthymènes, qui donne sur le Vieux-Port, pour entrer au marché. « Dans cette ancienne corderie, avec murs en pierre et charpente du XVIIe siècle, on accueille d’excellents producteurs : Coquillettes & Fusilli pour les pâtes fraîches, l’épicerie corse Ribella ou encore Raphael Chiappero, jusqu’alors charcutier à Aix-en-Provence. Ces jeunes commerçants ont l’amour du métier. » Pour bien manger à Marseille, il suffit de prendre la direction du Vieux-Port.

Les Grandes Halles du Vieux-Port sont ouvertes tous les jours, de 9 heures à minuit (les vendredis et samedis jusqu’à 2 heures). Le marché est ouvert du mardi matin au dimanche après-midi, de 9 h 30 à 14 heures et de 16 h 30 à 20 h 30. 30A, cours Honoré-d’Estienne-d’Orves, Marseille 1er.

Il vous reste 53.66% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »