L’hiver à la mer ? Six hôtels iodés à prix soldés

L’hiver à la mer ? Six hôtels iodés à prix soldés

Nice, la bien nommée

Hôtel Amour à Nice.

L’Hôtel Amour à Nice, troisième déclinaison de l’enseigne, après Pigalle et la rue de la Fidélité à Paris, a été pensé comme « un lieu unique où chacun se sente bien. Le contraire d’un hôtel à touristes », selon Emmanuel Delavenne, l’un des fondateurs. Et en effet, l’établissement de 40 chambres possède aussi un self-service bio, une piscine de poche sur le toit-terrasse, et surtout une bibliothèque de 1 500 livres (mais ni télévision ni de téléphone dans les chambres et aucune étoile sur son fronton) et une plage façon ère de jeux sur la promenade des Anglais.

Chambre standard de 99 euros à 129 euros (au lieu de 329 euros en juillet). Hôtel Amour, 3, avenue des Fleurs, Nice (Alpes-Maritimes). Tél. : 04-65-27-10-10. hotelamournice.fr

Biarritz, la transe atlantique

A quelques centaines de mètres de la plage de la Côte des Basques, l’hôtel Edouard VII, établissement de charme de 18 chambres, sis dans l’ancienne villa des Rosiers (grande maison bourgeoise du XIXe siècle où séjournèrent Napoléon et le roi d’Angleterre Edouard VII), ne joue pas à tout prix la carte de la modernité, et c’est tant mieux…

Chambre confort avec balcon, 135 € la nuitée de janvier à mars (au lieu de 189 € à la haute saison). Hôtel Edouard VII, 21, avenue Carnot, Biarritz (Pyrénées-Atlantiques). Tél. : 05-59-22-39-80. hotel-edouardvii.com

Le Havre de paix

Dans un immeuble du Havre portant la patte de son confrère l’architecte Auguste Perret, maître d’œuvre, après la guerre, de la reconstruction des 150 hectares du centre-ville de la cité normande, détruit par les bombardements de 1944, Vincent Duteurtre a eu l’idée de transformer un modeste hôtel familial dans l’esprit des années 1950. Résultat, un établissement nommé Oscar, du nom du fabricant de mobilier modulable Oscar, en vogue à l’époque, et 14 chambres réparties sur deux niveaux et restées « dans leur jus ».

Chambre double confort, de 72 euros à 80 euros la nuitée en janvier (au lieu de 110 euros en haute saison). Oscar Hôtel, 106, rue Voltaire, Le Havre. Tél. : 02-35-42-39-77. hotel-oscar.fr

La nationale Sète

Sète, que les brochures touristiques surnomment « la petite Venise du Languedoc », n’est pourtant pas une ville-musée. C’est même ce qui charme, ce Sud qui coule sans apprêt sur les places, aux terrasses des cafés de cette petite cité, qui sent encore la marée et le diesel, avec son port de commerce, ses chalutiers qui rentrent en fin d’après-midi… C’est au-dessus de l’ancien cinéma Rio, que l’équipe de The Marcel, le restaurant étoilé, propose, face au canal Royal, six appartements convertis en suites décorées et nommées d’après des artistes familiers de la ville.

Il vous reste 47.43% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »